Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi ayant échoué sur toute la ligne tente de fabriquer un bilan diplomatique

0
45

Dans un échange avec plusieurs analystes politiques, il se dégage clairement que le mandat de Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi est nul.

Dans aucun secteur de la vie sociale au Congo, l’on a vu une amélioration, plutôt la situation s’est aggravée.

La misère, la pauvreté, la corruption, les antivaleurs, l’immortalité, les détournements, les violations des droits de l’homme… se sont amplifiés à telle enseigne que les Congolais passent des jours, des semaines et voir même toute une vie sur terre dans des conditions inhumaines, sans nourriture, sans soins de santé, sans électricité, sans transport, sans l’eau potable et cela avec un taux de mortalité ne faisant que prendre de volume devant l’impuissance d’un gouvernement constitué en gros des jouisseurs.

Félix-Antoine Tshilombo, pouvait se vanter d’un début de l’indépendance de la justice, mais avec la libération de tous de ses collaborateurs qui étaient arrêtés pour vols et détournements des deniers publics, tous les espoirs de bâtir un État de droit se sont envolés.

Du coup, le fameux « président » complètement essoufflé, cherche ne serait-ce qu’un bilan à présenter en vue de tenter l’hypothétique deuxième mandat en 2023.

A ces propos, les experts en matière électorale affirment que le même Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, qui caresse un deuxième mandat est en difficulté pour conduire le pays aux élections, pour espérer un second mandat par miracle. Déjà que le finissant, Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi l’a obtenu au terme d’un cambriolage électorale mis en scène avec Joseph Kabila au détriment de Martin Fayulu Madidi le vrai gagnant.

FATSHI, il lui faut à tout prix un bilan et du temps pour essayer de se rattraper.

Il cherche ainsi à se confectionner ce bilan, avec des éléments puisés dans ses dernières charges à la tête de l’Union africaine, les différents vas et viens des chefs d’états africains, la prochaine visite de Pape, étant donné que celui du couple royal Belge a échoué, il tient mordicus à celle du Pape.

Il puisse également les éléments dans le récent déplacement de Dubaï avec près de 300 compatriotes ainsi qu:à travers ses différents voyages dans le monde ; des voyages qu’il multiple de manière tout à fait délibérée, même si l’un de ses anciens ministres affirma à C-NEWS, que ces voyages était source des revenus par le fait que, c’était la seule ligne budgétaire, que lui avait cédée Kabila aussi facilement à l’époque du FCC-CACH.

Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi attend ajouter à ce bilan diplomatique, un élément dans les loisirs, à savoir la qualification des Léopards à la coupe du monde Quatar, pour remonter sa popularité imaginaire, dans les milieux notamment des jeunes, ce dernier n’ayant jamais été populaire.

Dans son entourage les uns et les autres disent ceci exactement : »Félix n’a jamais été un leader. C’est un leader de fait. Il s’appuie sur le nom du vieux Tshikas ».

JOHN TSHINGOMBE LUKUSA