Kongo central : Outrepassant ses prérogatives, le Gouverneur ai Justin LUEMBA initie une mission officielle à l’étranger

0
35

Un nouveau scandale vient d’éclater dans la province du Kongo central où le vice-Gouverneur et Gouverneur intérimaire de cette province, Justin Luemba, a initié une mission officielle à Paris, en France, pour notamment « prendre contact avec des investisseurs intéressés à faire les affaires » dans cette province de la Rdc. Une initiative qui pose problème, dans la mesure où, selon la loi, un vice-Gouverneur de province faisant fonction de Gouverneur intérimaire n’a pas le droit de poser un tel acte, qui va au-delà des prérogatives lui reconnues par le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur, Daniel Aselo Okito, lorsqu’il lui a rappelé en janvier dernier les limites de son intérim à la tête du Kongo central.

« En vertu des articles 147, 148, 197 et 198 de la constitution et 42 de la loi portant principes fondamentaux sur la libre administration des provinces et 160 de la loi électorale, l’expédition des affaires courantes se limite strictement aux actes de gestion courante de la province ainsi qu’aux actes urgents.

Par conséquent, je vous instruit de surseoir à l’exécution de tous actes pris au-delà des compétences limitées dans le cadre de la gestion des affaires courantes,… », écrivait le VPM Daniel Aselo dans un message officiel adressé au Gouverneur ai du Kongo central, Justin Luemba.

Au-delà du caractère illégal de son initiative, pas mal d’analystes ne comprennent pas comment peut-on retrouver dans cet ordre de mission, établie par le Gouverneur ai du Kongo central, le nom de Monsieur Édouard Samba Nsitu, avocat de son état et député provincial, portant la qualité d’entrepreneur. Et pourtant, il est interdit à un avocat d’exercer des activités commerciales.
En plus, d’aucuns ne s’expliquent pas non plus comment Justin Luemba s’est permis d’insérer le nom de Monsieur Christophe Mananga Makoso, qui gère ses affaires privées, comme Chargé des missions du Gouverneur, alors qu’il n’est que vice-Gouverneur faisant fonction de Gouverneur intérimaire.
Comme on le voit, pour les juristes, l’acte posé par Monsieur Justin Luemba peut être qualifié de « faux en écriture, usurpation de titre et conflit d’intérêt ».

De ce qui précède, les analystes pensent que l’inspection Générale des Finances devrait diligenter une mission d’enquête pour auditer la gestion financière du gouverneur intérimaire du Kongo central.
Quant à la mission controversée initiée par Justin Luemba, il est recommandé au Vice-premier ministre Daniel Aselo de ne pas avaliser cette initiative qui va au-delà des prérogatives reconnues à un gouverneur ad Interim.

Il sied de rappeler que la présence de ce gouverneur a.i au sommet de la province du Kongo central est perçue comme un affront moral pour beaucoup des Ne-Kongo qui se souviennent encore de sa nudité étalée sur la place publique dans l’affaire Mimigate.

JRM