Présidentielle 2023: Rolland Dalo prophétise la mort d’un candidat !

0
85

Alors que Kinshasa est secouée par une tempête des scandales perpétrés par les dirigeants des Églises de réveil, Rolland Dalo, pasteur principal de Philadelphie, a révélé une prophétie qui fait déjà planer de l’émoi parmi les Congolais. A la faveur d’une prêche, Dalo a déclaré: «Avant les échéances de l’année prochaine, il y aura un grand deuil dans cette nation. Dieu va retirer un grand candidat et un autre sera sur une chaise roulante parce que Dieu l’a décidé. C’est Dieu qui sélectionne qui il veut, selon ce qui est écrit: l’élévation ne vient ni de l’Orient ni de l’Occident, mais c’est Dieu qui élève».

Cette déclaration du pasteur Rolland Dalo est l’interprétation de sa vision, détaillée comme suit: «Pour ma nation, je vois comme une course. Je vois 4 coureurs principaux. Je vois l’un qui tombe à quelques secondes du début de la course et est placé dans un cercueil ; l’autre qui tombe est placé sur une chaise roulante. Ainsi dit l’Éternel». Et de poursuivre: «Fin 2022 et la 2ème moitié de 2023, des nuages sombres s’amoncellent sur la nation Congo et je vois comme l’orage s’annoncer. Je vois l’arc-en-ciel… Et l’esprit de Dieu me dit qu’il n’y aura pas d’orage». Puis: «Je vois les masques tomber et les vrais visages se faisant voir. Dieu m’a dit que partant de maintenant jusqu’en 2023, on connaîtra qui est qui. Les masques tomberont et les secrets cachés depuis longtemps seront révélés. Ainsi dit l’Éternel».

Voici que la religion se mêle de la course à la magistrature suprême, qui s’annonce déjà âpre en fin 2023. Entre Félix Tshisekedi, qui a ouvertement sollicité un nouveau mandat, et Martin Fayulu, qui ne cesse de dénoncer l’incompétence du régime tshisekediste, Rolland Dalo n’a visiblement pas choisi son camp, tant tous les deux, annoncés comme principaux antagonistes à la prochaine présidentielle, sont membres de l’Eglise Philadelphie.

La prophétie de Dalo vient en rajouter une couche au mystère qui plane sur le prochain scrutin présidentiel. Pire, elle ne laisse aucune ouverture à une quelconque prédiction au sujet de ce fameux coureur qui va tomber puis être placé dans un cercueil. Chacun y va désormais de son pronostic.

De qui s’agirait-il? La question, pour les croyants, ne mérite pas d’être posée au conditionnel. Cependant, qu’importe le temps de conjugaison, tout le monde, ou presque, attend bien voir si cette prophétie va se réaliser ou pas. Fort de sa bonne renommée, Rolland Dalo bénéficie, aux yeux d’une grande majorité des Congolais, d’un certain crédit. D’où l’émoi suscité par sa prophétie et la forte attente qui en découle. Wait and see.